english

La maison Balmain

Historique

Pierre Balmain est né à St Jean de Maurienne en Savoie en 1914. Dès la fin de la guerre, à l’automne 1945, après avoir fait ses classes chez les deux plus grands couturiers de l’époque, Molyneux et Lucien Lelong, il ouvre sa propre Maison de couture et s’installe Rue François 1er. Les clientes affluent et découvrent avec ravissement cette nouvelle image de la femme. C’est une femme qui rejette les dernières traces de la guerre avec beaucoup d’insolence et de charme, qui annonce le retour à l’opulence avec des toilettes richement brodées.

L’auteur américain, Gertrude Stein, grande amie de Pierre Balmain, salue à travers ses écrits, l’arrivée de ce « New French Style ». Bientôt s’élabore limage d’une femme active, pétulante, soignée, élégante avec une touche de désinvolture ; c’est la naissance de la « Jolie Madame » qui symbolise parfaitement les années 50.

Les années 1960 sont pour Pierre Balmain l’occasion d’un renouvellement à travers l’emploi des tissus exploités selon des formes dépouillées où la structure prend tout son sens. On y voit s’opposer des formes, des styles nouveaux. C’est aussi une période faste pour le costume de scène et de théâtre. Le couturier habille de nombreuses vedettes françaises ou étrangères telles que Brigitte Bardot, Marlène Dietrich, Katherine Hepburn, pour n’en citer que quelques unes. C’est également la rencontre avec sa Majesté la reine Sirikit de Thaïlande qui l’a élu son couturier exclusif.

Pierre Balmain, c’est une certaine idée de l’élégance, une clientèle de reines, de princesses et de vedettes, mais c’est aussi une griffe très solidement établie dans le monde. Les années 1970 donnent naissance au Prêt-à-Porter qui s’implante sur le marché et donne actuellement des résultats tout à fait satisfaisants avec plus de 200 licences.

A la disparition de Pierre Balmain en 1982, Erik Mortensen, son premier assistant depuis 1951 et son plus proche collaborateur, a repris le flambeau de la Haute Couture en maintenant la tradition tout en développant et renouvelant dans le même esprit le style et la création. Le dé d’or de la Haute Couture Française lui a été décerné pour sa collection Automne-Hiver 83-84. Le 31 juillet 1987, dans le cadre du Palais Galliéra, Erik Mortensen s’est vu remettre, pour la deuxième fois, le dé d’or pour sa collection Automne-Hiver 87-88. Il a quitté la Maison Balmain en juillet 90.

Puis de 1990 à 1992, le jeune Hervé Pierre a assuré la création de la Haute Couture et du Prêt-à-Porter de la Maison Balmain.

De 1993 à juillet 2002, Oscar de la Renta fut le Directeur Artistique de la Haute Couture. Né à St Domingue, de parents espagnols, Oscar de la Renta a travaillé pour le studio Madrilène de Balenciaga puis a été l’assistant d’Antonio Castillo chez Lanvin avant d’ouvrir sa propre Maison en 1966, à New York. Il est resté fidèle au style « Jolie Madame » avec des modèles fluides et élégants.

De 1998 à mars 2000, Monsieur Gilles Dufour, après avoir été pendant 15 ans le bras droit de Karl Lagerfeld, fut le Directeur Artistique du Prêt-à-Porter Balmain Diffusion et des Studios de Licences.

De mars 2002 Ă  fin 2004, Laurent Mercier assura la Direction Artistique du PrĂŞt-Ă -Porter et, Ă  partir de septembre 2002, celle de la Haute Couture.

De février 2006 à mars 2011, Christophe Decarnin a assuré la Direction de la création du prêt-à-porter féminin de la Maison Balmain et à compter de juillet 2008 jusqu’à mars 2011, il a assuré la création du prêt-à-porter Masculin.